--- Les Embellies ---

Théâtre quasi-comique, 6 personnages dont 1 musicien autour de la question : Que fait-on quand on ne fait rien ? Spectacle en salle, tout public, 1h30.

Note d’intention

Les Embellies, c’est un nouveau spectacle de « théâtre quasi-comique » signé Alice Geairon, dans un montage d’écritures variées : du théâtre, des romans, des essais, des chansons, de la radio, du cinéma. C’est un assemblage de 6 personnages – et comédiens – hauts en couleur et en singularités. Des tronches, des voix, des silhouettes, des corps.

Ensemble, ils s’interrogent sur l’étrange rapport qu’entretient notre époque avec la liberté et le temps.

Tantôt absurdes, poètes, philosophes, clowns, ils se débattent avec splendeur dans ces équations : Qu’est-ce que le temps libre ? Est-on libre quand on ne fait rien, ou est-on jugé dès lors qu’on semble ne rien faire? A-t-on vraiment le temps de ne rien faire ? Ou bien usons-nous du temps pour courir vers notre liberté, celle de rire, de gueuler, d’aimer ?

La scène elle-même est un sas hors du temps, une sorte d’agora ou de café déchu. A coup de fantaisies personnelles, nos 6 personnages se rencontrent et se révèlent : L’Homme Qui-a-le-temps, La Femme Soucieuse-de-bien-faire, Le Professeur, La Veille Dame qui Marche, Le Garçon, La Jeune Femme Qui-ne-sait-pas-bien-quoi-faire-de-sa-vie prennent leurs libertés avec le réel On passe la serpillère au pulvérisateur, on monte un orchestre avec des verres de sirop, on mange même des crêpes avec le public après le spectacle.

Comme souvent chez Alice Geairon (c’est son troisième spectacle) on peut voir dans Les Embellies des références à l’angoisse de Godot, à l’énigme de Bartleby, à la gentille cruauté de Sempé, aux gaffes de Gaston, mais aussi à la théâtralité de Deschamps et Makeïeff, à la tendresse que suscite Oblomov, à la Fraternité telle que sait l’écrire Romain Gary… Et toujours l’envie de mettre à l’honneur des personnages modestes, simples et fous, médiocres et majestueux, mais surtout profondément humains.

Les Embellies, c’est une éclaircie théâtrale dans la grisaille du monde, l’histoire de 6 personnages qui osent « ne rien faire » et parviennent à le faire ensemble.