---Pascal Métot : L’Homme Qui-a-le-temps---

L’Homme Qui-a-le-temps

Il fait partie du paysage, regarde passer les choses et les gens avec empathie pour chacun d’eux. Il aime les cartes postales, en écrit, en envoie, en collectionne. Comme si la carte postale c’était déjà un voyage en soi, pour soi. Peut-être a-t-il décidé d’arrêter de courir, peut-être a-t-il dû s’y résoudre. Il sait faire sauter les crêpes.

 

 

Episode 2 de notre feuilleton radio « Les Embellies, journal de création sonore » avec Pascal Métot.

Pascal Métot :

Normand robuste et électrique, Pascal Métot a été charcutier traiteur et champion de javelot avant de se consacrer entièrement à sa vraie vocation, le théâtre. Le rapprochement est moins incongru qu’il n’y paraît. Les qualités de l’athlète ne rejoignent-elles pas les exigences du comédien : savoir allier l’instinct et la technique, la force et la précision, la puissance et la finesse ? C’est un ouragan calme, un ogre délicat ; il est capable de faire peur et de faire rire dans la même seconde. On ignore ce qui est le plus étonnant chez lui, la grosseur de ses biceps ou la tendresse de son sourire. Il se forme à partir de 1989 auprès de la Cie Air à Dire de Geneviève Guyon et au travail de clowns avec Carina Bonan. Il interprète différents rôles du répertoire contemporain avec José Manuel Cano Lopez, Pierre Gaudin, Emmanuel Billy, Françoise Caillard-Rousseau. En 2010, Pascal développe son jeu devant la caméra avec Antoine Chaccard et Olivier Ducastel et enchaine des rôles télévisés. Il travaille aussi en tant qu’artiste de rue dans plusieurs festivals comme Viva Cité, Namur, Chalon… avec les Cies de l’Escouade ou Air à Dire. Il joue régulièrement dans les créations des compagnies José Manuel Cano Lopez à Tours ou Métro Mouvance – L’Ouvrage à Thouars (Traverses, Le Grand Troupeau)